Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Promesse synallagmatique de vente et clause de substitution

La Cour de Cassation vient de juger que le fait qu’une promesse synallagmatique de vente comporte une clause de substitution n’est pas de nature à permettre de la requalifier en promesse unilatérale de vente (ce qui aurait conduit à son annulation à défaut d’avoir été enregistrée). (Arrêt du 28 juin 2006).

Les commentaires sont fermés.