Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une obligation méconnue du bailleur

Le bailleur doit selon l'article 6-1 de la loi du 6 juillet 1989 faire cesser les troubles et nuisances produits par les locataires à l'égard des tiers.

Cet article dispose : "Après mise en demeure dûment motivée, les propriétaires des locaux à usage d'habitation doivent, sauf motif légitime, utiliser les droits dont ils disposent en propre afin de faire cesser les troubles de voisinage causés à des tiers par les personnes qui occupent ces locaux."

 

On note que :

- Une mise en demeure doit leur avoir été adressée (par les tiers victimes des nuisances).

- Cette mise en demeure doit être "dûment motivée" c'est à dire précise et circonstanciée et à mon avis étayée par des preuves des troubles du voisinage.

- Les droits dont les propriétaires doivent faire usage sont en particulier l'action en résiliation du bail et en cessation sous astreinte des troubles.

- Le texte pourrait sans doute s'appliquer à des squatteurs car le texte ne parle pas des locataires mais des personnes qui occupent les locaux.

 

 

Consulter mon profil Avocat.fr

Les commentaires sont fermés.