Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le délai de recours des tiers contre un permis de construire

Selon les articles R600-2 et R600-3 du code de l'urbanisme, ce délai a été modifié à l'occasion de la récente réforme entrée en vigueur au 1er octobre 2007, et il est désormais :

- de deux mois à compter du premier jour d'une période continue de deux mois d’affichage du permis sur le terrain.

- irrecevable au-delà d'un an à compter de l'achèvement de la construction.

Ces articles sont ainsi rédigés :

Article R600-2

   Le délai de recours contentieux à l'encontre d'une décision de non-opposition à une déclaration préalable ou d'un permis de construire, d'aménager ou de démolir court à l'égard des tiers à compter du premier jour d'une période continue de deux mois d'affichage sur le terrain des pièces mentionnées à l'article R. 424-15.

 

Article R600-3

   Aucune action en vue de l'annulation d'un permis de construire ou d'aménager ou d'une décision de non-opposition à une déclaration préalable n'est recevable à l'expiration d'un délai d'un an à compter de l'achèvement de la construction ou de l'aménagement.

 

   Sauf preuve contraire, la date de cet achèvement est celle de la réception de la déclaration d'achèvement mentionnée à l'article R. 462-1.

 

Consulter mon profil Avocat.fr

Les commentaires sont fermés.