Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bail et convictions religieuses

Par un arrêt rendu le 18 décembre 2002 la Cour de cassation a jugé que « les pratiques dictées par les convictions religieuses des preneurs n'entrent pas, sauf convention expresse, dans le champ contractuel du bail et ne font naître à la charge du bailleur aucune obligation spécifique ».

Consulter mon profil Avocat.fr

Les commentaires sont fermés.